2003 Des réflexions sur Giorgio Morandi

Bouteilles

À l’époque où j’ai résidé à Bologne, j’ai pu observer avec du calme les oeuvres de Giorgio Morandi; étant les bouteilles le sujet qui attiraient le plus mon attention. Généralement les mêmes couleurs, géneralement les mêmes bouteilles ou vases, généralement le même format. Dans mes études j’ai pu observer comment ces bouteilles de l’après-guerre vibraient dans son attitude hiératique, comment ces gris-là empâtés animaient un certain drame représenté.
Pour moi, ces objets-là ne pouvaient pas s’appeler “Nature morte”, ces models-là représentent drame ou bien érotisme, isolement, une certaine vie et l’absence de l’homme qui se trouve proche.
De ces réflexions-là surgit un petit ruisseau qui a formé une richesse créative; pour moi, les bouteilles augmentaient la vibration, l’objet prend vie, le modèle raconte un fait et n’est pas inerte.
Peut-être pour certains je compose depuis l’antagonisme à Morandi Et quoi alors!
Pendant l’instant d’un petit déjeuner au soleil, quelques vins ou quelques boîtes de peinture prennent vie.

M 5.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M 1.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

Bodegón pequeño.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M 10.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M 2.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M 3.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M 4.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M 6.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M 7.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M 8.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M Aceitera.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M Casa con invitados.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel

M Latas corriendo.
21 x 29,7 cm
Tinta china sobre papel